Automobile

Le camion électrique TESLA

Le camion électrique TESLA

A quelques heures après la présentation du premier camion électrique de Tesla , Elon Musk a multiplié les annonces sur Twitter, celui-ci promettait pas moins qu’une révolution dans le secteur du poids-lourds. “Il pourra se transformer en robot et combattre les aliens… il va faire sortir votre esprit de votre crâne pour entrer dans une autre dimension… » Lors de ces derniers jours, Elon Musk, PDG de Tesla n’a cessé de parler de son camion électrique sur Twitter afin de vanter les mérites de son tout premier camion électrique. Après deux reports vidéos, c’est le jeudi 16 novembre à 20h00 en Californie, soit vendredi à 5h00 en France, qu’a été révélé à partir d’un événement retransmis en live sur Internet le tout premier camion électrique de la marque TESLA. Sur le plan technique, Elon Musk sait qu’il ne pourra pas faire mieux que le thermique. Alors qu’un camion diesel est doté d’une autonomie de 1600 km, un communiqué de Reuters indiquait il y a déjà quelques semaines que l’autonomie du camion électrique de Tesla serait compris entre 321 et 482 kilomètres. Elon Musk va donc tout miser sur quelques facteurs afin de plaire à un public qu’il n’a généralement pas l’habitude d’approcher. En se focalisent sur le secteur du transport de marchandises, le groupe issu de Californie change radicalement de perspective et devra donc démontrer aux professionnels toujours sceptiques face aux énergies alternatives comme l’électricité. Alors qu’un particulier acceptera aisément de payer quelques milliers d’euros de plus afin d’acquérir une Model S ou un Model X, ce qui n’est pas le cas pour un professionnel quand il s’agit de “casser sa tirelire” pour un modèle qui est électrique s’il n’a pas la ferme assurance qu’il pourra en profiter.
Pour un faible coût de recharge, le constructeur Tesla pourrait mettre davantage en avant les fonctionnalitées 100% autonome de son modèle de camion électrique. L’objectif : est de faire en sorte que les camions soient capables de rouler seuls sur des grands axes. Ainsi cela permettra aux compagnies de transports de limiter leur masse salarial. Une autre solution proposé par le constructeur : s’inspirer du modèle économique du constructeur Renault afin de proposer un modèle un système locatif de la batterie pour mieux réduire les coûts. Du côté de la recharge, Tesla pourrait revenir sur l’idée d’une batterie qui pourrait s’échanger. Le système a été testé pendant un temps avec la Model S avant d’être abandonné, ce dispositif pourrait permettre aux chauffeurs de camions de ne pas avoir à attendre plus longtemps qu’un plein classique avant de reprendre la route. Pour le constructeur Tesla, il sera sans doute bien compliqué de s’aligner sur les prix d’un camion classique à moteur thermique compte tenu de la quantité de batteries qu’il devra embarqué à son bord.

Tony
Hello tout le monde, moi c'est Tony ! Je suis un jeune rédacteur et à travers ce blog d'actualité je cherche à améliorer mes compétences de rédaction !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *