Uncategorized

Les troubles de la santé que l’armée US n’arrive pas à traiter

Les troubles de la santé que l’armée US n’arrive pas à traiter

L’armée américaine est confrontée à toujours plus de cas de détérioration de la santé de ses soldats et le pentagone semble impuissant face à cela. Pourtant, les dépenses dans le domaine de la défense y compris pour la santé des soldats, restent à un haut niveau. Mais les piles de rapports en constante augmentation ne font que mettre à jour les problèmes, sans vraiment en déterminer les causes ni y remédier.
Le tout premier problème pour l’US Navy concerne les “épisodes physiologique”, mis en évidence chez certains pilotes, selon l’amiral John Richardson, commandant des opérations navales. De multiples cas d’hypoxie (diagnostic non avéré, mais privilégié) ont été recensés dans les cockpits des Lockheed Martin F-35 Lightning II, EA-18G Growler, T-45C Goshawk et F/A-18 Superhornet. Des pilotes de l’aviation navals ont été de manière soudaine victimes de malaises en plein vol, qui est possiblement attribuable à des variations de pression dans l’avion, à l’air qui peut être contaminé ou à d’autres facteurs qui peuvent intervenir dans l’environnement du vol. Cependant, le facteur humain n’est pas exclu non plus de la liste des causes éventuelles. Malgré le fait qu’on évoque une augmentation importante de ces cas dernièrement, qui a par ailleurs entraîné la suspension des vols, ce problème s’avère être plus ancien qu’il peut paraître. Des troubles similaires sont déjà arrivés il y a des décennies et ce, sans que personnes n’en parle. “Le pilote d’un chasseur, des années 80, est venu dire “J’ai eu un épisode physiologique, mais je n’aurais dit à personne que je l’avais vécu”. Il était désorienté, son équipe entière l’a aidé à atterrir à l’époque et ils ne l’ont raconté à personne” a expliqué la capitaine Sara joyner, chef de l’équipe d’action pour les épisodes physiologiques, une équipe nouvellement créée par la Marine américaine.
Les pilotes n’ont jamais vraiment parlé de ces épisodes, la sensibilisation sur ces cas à débuté récemment. Au cours du mois de mai dernier, le commandant John Richardson, a énoncé les notions clés afin d’éviter et arranger le problème, parmi eux : “prévenir l’équipe”, “faire passer le message” et apprendre les réflexes essentiels à suivre dans ce genre de situation. Les vols des chasseurs F-35 depuis la base aérienne Luke situé en Arizona étaient donc suspendus après plusieurs cas aux cours des mois de mai et juin, quelques pilotes navals ont trouvés la mort et ont été classés par l’armée américaine comme le résultat “d’épisode physiologique”.
Au-delà de la santé physique, les pilotes américains souffrent de troubles de la santé mentale qui ont été diagnostiqués chez 15% des soldats actifs pour l’année 2015. Les diagnostics qui sont les plus répandus sont : troubles d’adaptation, troubles de l’humeur et les troubles anxieux.

Tony
Hello tout le monde, moi c'est Tony ! Je suis un jeune rédacteur et à travers ce blog d'actualité je cherche à améliorer mes compétences de rédaction !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *