Science

Une tique a été découverte piégée dans l’ambre

Une tique a été découverte piégée dans l’ambre

Des fragments de plumes de dinosaure ainsi que des tiques ont été découverts piégés dans de l’ambre, c’est une grande première et cela affirme que des parasites suceurs de sang existaient déjà à l’ère des dinosaures. Cette découverte a été publiée par un groupe de chercheurs internationales dans le prestigieux journal Nature Communications. C’est une nouvelle espèce de tique qui a été trouvée très bien conservée dans de l’ambre fossile qui est vieux de 99 millions d’années. De plus, les restes de cette tique ont été trouvés associés de manière claire à une plume de dinosaure. Cette découverte est très intéressante car nous connaissons maintenant l’existence passée de Deinocroton draculi (un nom qui signifie “tique terrible de Dracula”). Cette minuscule créature vivait au Crétacé (une période qui va de – 145 millions à – 66 millions d’années) et non au Jurassique (-201,3 à -145 millions d’années).

Deinocroton Draculi, un parasite vivant dans les nid de dinosaures?

Ce représentant de cette espèce a été trouvé dans de l’ambre birman, accroché à un fragment de plume de dinosaure. La structure de cette plume est similaire à celle des plumes d’oiseaux d’aujourd’hui mais tout n’est pas à l’identique. De plus, cette plume ne peut pas appartenir à un oiseau d’aujourd’hui, car ils n’existaient pas encore à cette époque. En plus, certains dinosaures de cette époque du Crétacé avaient bien ce genre de plumes, des scientifiques ont déjà trouvés des plumes similaires dans d’autres fragments d’ambre. En revanche, il s’agit de la première preuve directe d’une relation entre un parasite et son hôte, entres les tiques et les dinosaures à plumes. Cette découverte est remarquable car les fossiles de créatures parasitoïde et hématophage directement associés aux restes de son hôtes est vraiment très rares. De plus, le nouveau spécimen est le plus ancien qui est connu à ce jour. Cependant, l’espèce de dinosaure que le Draculi à parasité n’a toujours pas été identifié. Un autre échantillon d’ambre birman contient également des tiques de cette espèce, mais eux qui sont associés à des poils de larves de dytique. Aujourd’hui, ces coléoptères aquatiques se trouvent des fois dans des nids d’oiseaux, où ils se nourrissent des plumes. Ces deux trouvailles confortent donc l’hypothèse que, tout comme certaines espèces de tiques moderne, Draculi devait prospérer dans des nids, non d’oiseaux, mais des nids de dinosaures (qui sont tout de même les ancêtres des oiseaux). Une autre bonne surprise pour les chercheurs, un des spécimens de Draculi, était complètement gorgé de sang, avant qu’il ne se fasse piéger dans l’ambre. Son volume naturel a été multiplié d’un facteur de 8. Cependant le contenu de cette tique a semblerait-il été complètement minéralisé.

Tony
Hello tout le monde, moi c'est Tony ! Je suis un jeune rédacteur et à travers ce blog d'actualité je cherche à améliorer mes compétences de rédaction !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *